menu close menu

Lampe thermique infrarouge – TDP

La lampe TDP infrarouge a fait l’objet de centaines d’essais dans les instituts de recherche, les hôpitaux et les universités en Chine et en Amérique. Elle a reçu plusieurs fois, lors de foires et expositions médicales, des médailles d’argent et d’or pour une technique médicale innovatrice . De plus, la vente de la lampe a été approuvée par le FDA, l’office supérieur de la santé aux Etats-Unis.

Elle peut être utilisée seule ou en synergie avec d’autres spécialités tel que le massage, l’aromathérapie… En chine, elle est utilisée depuis plus de vingt ans dans le cadre clinique  ou privé et pour les sportifs qui notent son efficacité dans le domaine musculaire et tendineux.

Le cœur de la lampe Wai-Qi est constitué d’une plaque minérale circulaire recouverte de 33 minéraux différents sous diverses formes d’assemblages chimiques. Cette plaque, activée par un corps de chauffe en céramique, émet alors un rayonnement infra-rouge particulier présentant une étonnante similitude avec celui émis naturellement par le corps humain en bonne santé.

La chaleur pénètre donc très profondément le corps avec une intensité qui surpasse de loin ceux des appareils infrarouges traditionnels. La chaleur est extrêmement agréable et bienfaisante.

Les effets ne se limitent pas seulement au corps physique et l’on note une amélioration du moral, les personnes se sentent rechargées ! La sensation de diffusion de l’énergie à l’intérieur du corps est très concrètement ressentie, sur le plan physique mais également psychique. Un vrai moment de relaxation…

Comment se passe une séance sous la lampe WAI QI ?
Elle est placée, selon le besoin, de façon à rayonner sur les parties du corps concernés ou certains points d’acupuncture et centres d’énergies choisis. La distance est réglée de façon à obtenir une sensation de chaleur qui doit toujours être agréable. Le temps d’exposition est d’environ 40 minutes. Attention il faut compter entre 10 et 15 minutes pour que la plaque émissive atteigne sa température optimale et savoir qu’après l’arrêt de la minuterie, lorsque la lampe est hors tension elle continue d’émettre (inertie du corps de chauffe).

L’utilisation de la lampe avant un massage favorise, par l’action de la chaleur, la pénétration, la diffusion et l’efficacité des principes actifs d’huiles essentielles.

HISTORIQUE

Tout est parti d’un médecin chinois, le Dr Gou Wenbin qui, en 1970, fut nommé directeur d’une fabrique de céramique dans la Chine rurale. A son étonnement, il constata que les ouvriers, malgré des conditions de travail très dures et avec les pieds en permanence dans la boue, non seulement ne présentaient aucun problème rhumatismal, mais semblaient avoir une meilleur santé que la plupart de leurs collègues des autres secteurs.
Intrigué, le Dr Gou Wenbin alla voir les anciens ouvriers ayant travaillé dans la fabrique, et il découvrit qu’ils bénéficiaient également d’une santé et d’une longévité supérieure à la moyenne. Il était évident que le four y était pour quelque chose, aussi fit-il étudier soigneusement tous les paramètres relatifs à l’environnement de travail, et en particulier les murs à proximité du four.
On finit par mettre en évidence à l’aide d’un spectromètre, que la pellicule noire qui recouvrait ces murs était composée d’un dépôt complexe de 33 minéraux, selon 43 formes d’assemblages chimiques qui, sous la chaleur du four émettaient un rayonnement particulier dans la gamme des infrarouges. C’est alors que l’on commença à étudier en détail les effets de ce rayonnement minéral, engendré par une source chaude.

En 1980, un groupe de chercheurs et physiciens chinois réussit à reconstituer ce phénomène naturel avec une plaque d’argile noire comprenant 33 éléments minéraux essentiels au corps humain. Cette plaque circulaire était activée par un corps de chauffe émettant un rayonnement électromagnétique dans des longueurs d’ondes compatibles avec celles émises par le corps humain. La lampe était née. Elle fut améliorée au cours des 20 années d’expérimentations thérapeutiques qui suivirent en Chine.

Selon le rapport des études chinoises la lampe :

  • renforce l’énergie et la circulation du QI (ou Chi),
  • améliore l’immunité,
  • stimule le thymus,
  • détend les muscles et les tendons,
  • active les collatéraux,
  • réduit le stress,
  • favorise l’élimination des toxines,
  • renforce le système digestif,
  • tonifie les reins,
  • active la circulation dans les méridiens,
  • renforce l’énergie du sang,
  • relaxe et réconforte,
  • accélère la décomposition des cellules mortes,
  • active la régénération des tissus,
  • stimule les défenses de l’organisme,
  • renforce les capacités d’adaptation,
  • accélère la récupération après l’effort,
  • augmente l’énergie générale du corps

 Indications officielles des hôpitaux chinois utilisant la lampe :

  • lumbago,
  • sciatique,
  • capsulite de l’épaule,
  • douleurs cervicales (cervicarthrose),
  • problèmes de disques vertébraux,
  • arthrite, rhumatismes,
  • paralysie faciale,
  • stress,
  • spasmes du diaphragme,
  • fatigue,
  • neurasthénie,
  • angine de poitrine,
  • digestion paresseuse,
  • gastralgie,
  • hépatite,
  • cholécystite,
  • cicatrisation (blessure, opération),
  • infections externes,
  • règles irrégulières,
  • dysménorrhée,
  • engelures,
  • dermatose,
  • eczéma,
  • migraine – céphalée,
  • diarrhée – constipation,
  • hémorroïdes,
  • prévention des affections hivernales,
  • récupération des sportifs.

 Important

L’utilisation de la lampe Wai-Qi ne remplace en aucun cas un traitement médical et ne dispense pas d’un diagnostic médical.
Ne pas utiliser la lampe contre l’avis de son médecin

Il existe des contre-indications à l’utilisation de la lampe :
Forte fièvre, tuberculose, artériosclérose sérieuse, symptômes hémorragiques.
En cas d’hypertension la lampe ne doit pas être dirigée vers la tête.